Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur pour les entreprises
0

Facturation électronique - Relais du questionnaire national par les Chambres consulaires de Meurthe-et-Moselle

Le 3 novembre, la DGFIP a réuni les représentants des chambres consulaires de Meurthe et Moselle pour discuter de la mise en place d'un accompagnement adapté aux besoins des entreprises en prévision du déploiement de la facturation électronique.
w
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 13 novembre 2023

La méthode proposée implique l'implication des chambres consulaires, qui sont invitées à adresser un questionnaire à toutes les entreprises relevant de leur juridiction.

Vous trouverez ici le lien ainsi qu'un QR ci-dessous vers l'enquête en ligne : https://www.galileo.finances.gouv.fr/index.php/794812?lang=fr

 

w

 

Cet accompagnement revêt une importance cruciale compte tenu des plus de 8 millions d'assujettis à la TVA concernés et de la diversité de leur maturité numérique. Afin de mieux comprendre les préoccupations des entreprises, la DGFiP souhaite anticiper leurs besoins pour concevoir un dispositif d'assistance au démarrage performant et sécurisé, aligné sur les enjeux du projet.

 

Dans cette optique, la DGFiP propose une démarche participative consistant à recenser et vérifier les besoins des entreprises au moyen d'une enquête composée de 25 questions. Ces questions portent sur le niveau de connaissance de la réforme, les souhaits et modalités d'accompagnement, les modalités de gestion de l'entreprise, et des informations sur son identité telles que le nombre de salariés, le secteur d'activité et la région géographique.

 

Il est important de souligner que ce questionnaire, de portée nationale, garantit l'anonymat des entreprises, limitant l'identification à des données générales telles que le nombre de salariés, le type d'activité et la région. Les réponses enregistrées ne contiennent aucune information permettant d'identifier spécifiquement les entreprises, et les données seront traitées de manière agrégée dans le seul but de l'enquête par la DGFIP.

 

Les résultats de cette enquête seront exploités par la DGFIP pour informer le dispositif d'accompagnement.