Disparition de Jean-Marie Viladecas

Disparition de Jean-Marie Viladecas

Posté le 06/07/2015

On s’en doutait, on s’y préparait…. Jean-Marie vient de nous quitter….
Il s’est battu jusqu’au bout, a mis un point d’honneur pendant sa maladie à honorer dans la mesure du possible ses multiples engagements. Il y a encore quelques semaines sa fille Valérie nous confiait qu’il voulait absolument participer à EcoRevolutions.
Jean-Marie c’est l’homme du Pays-Haut. Il le connaissait comme sa poche…bien qu’étant catalan ! Il y était arrivé en 1948 lorsque son père avait quitté l’armée pour un poste de cadre dans une usine sidérurgique.
Il a géré Longwy Bureau pendant près de 40 ans et s’est investi petit à petit dans toutes les instances : président de l’association commerciale Longwy Cité Haute de 1992 à 1998, président fondateur de l’Office de Tourisme du Pays de Longwy en mai 1993, juge au tribunal de commerce pendant 10 ans, membre de la CCI depuis 1995 où il occupe le poste de 1er vice-président depuis 1997.
Il fut aussi fondateur du Conseil de Développement de l’Agglomération de Longwy et Vice-Président du Comité départemental du Tourisme.
Jean-Marie s’est fortement impliqué avec les services de la CCI aux côtés du Préfet Cordet pour concevoir et réaliser le contrat de site suite à la fermeture de l’usine Daewoo. Il s’est battu avec énergie pour obtenir des subventions légitimes et nécessaires pour les entreprises locales. Il a aussi beaucoup travaillé avec les services de la CCI et de l’Etat pour réaliser le SDEC (Schéma départemental d’Equipement Commercial). C’était un passionné et un ardent défenseur de l’aménagement du territoire dont il avait une vision à long terme. Il a participé avec enthousiasme à la construction des SCOT de Meurthe-et-Moselle.
En lui remettant la médaille du Mérite le 16 septembre 2005, le Préfet Claude Balland a souligné combien cela lui faisait plaisir de récompenser un « homme d’ouverture qui, grâce au travail mené avec l’ensemble de la CCI, a pu pleinement oeuvrer pour le Pays-Haut dont il était à la fois le défenseur, le promoteur, le chevalier servant, le chantre, le protecteur. C’était un des « piliers» du Pays-Haut.
Son implication exemplaire dans la vie du département et sa fidélité à l’esprit consulaire se sont renforcées au fil des années.
Son esprit consulaire transcendait les frontières des institutions et des corporations. Il était un partenaire constant, loyal et positif de l’Etat, reconnu pour ses conseils avisés, sa connaissance des hommes et des mentalités du Pays-Haut.
Bienfaiteur du Pays-Haut et de l’esprit consulaire, homme de consensus, homme de bonne volonté…les qualificatifs sont nombreux et unanimes.
Merci Jean-Marie pour tout ce que tu as fait pour porter haut les couleurs de la CCI et du Pays-Haut, merci pour ta disponibilité sans faille, ton écoute et tes conseils avisés.

Revenir à la liste des actualités
retour en haut