Accord transfrontalier en faveur de l’apprentissage

Accord transfrontalier en faveur de l’apprentissage

Posté le 10/07/2014

La coopération en formation professionnelle continue est une véritable opportunité pour les jeunes lorrains et les jeunes sarrois d’acquérir une expérience professionnelle dans le pays voisin et d’élargir ainsi leurs possibilités d’insertion sur le marché du travail transfrontalier.
La mise en oeuvre d’un apprentissage transfrontalier à compter de la rentrée 2014 constitue la première étape des objectifs stratégiques communs que se sont donnés la Région Lorraine et le Land de Sarre.

Il permettra à un jeune apprenti lorrain préparant un diplôme français d’effectuer la partie de sa formation en entreprise en Sarre et à un jeune sarrois inscrit dans une Berufschule d’être accueilli s’il le souhaite dans une entreprise lorraine pour sa formation pratique, l’objectif etant l’acquisition de compétences professionnelles interculturelles.

L'Objectif est d'ouvrir les CFA du territoire lorrain cités et les CFA du territoire sarrois afin de permettre à des jeunes d’effectuer la période de formation pratique dans une entreprise établie dans un pays et la période de formation théorique dans le pays limitrophe. A court terme cet accord doit permettre d’augmenter le nombre d’apprentis respectifs et à moyen terme de développer l’emploi.

Au même titre que l’ensemble des partenaires signataires, les chambres consulaires lorraines, représentées par François Pélissier, Premier Vice-Président de la CCIRL, vont contribuer à L’<span style='background-color: #ffaf75'>apprentissage</span> à la sauce transfrontalière

  • La promotion de cet accord auprès des entreprises et des futurs apprentis
  • La recherche des places d’apprentissage dans les entreprises
  • Au placement des jeunes en apprentissage

Les partenaires s’engagent à établir un recensement des contrats d’apprentissage au sein de leurs CFA et à participer à un comité d’accompagnement financier sarrois-lorrains qui sera instauré. Ce comité aura pour mission d’établir un relevé de l’ensemble des dépenses du dispositif sous forme d’un bilan. Et à un comité de suivi de « formation transfrontalière », en charge de la mise en œuvre du présent accord cadre.

Revenir à la liste des actualités
retour en haut